CAKE VÉGÉTAL AUX DATTES ET POIRES, SAUCE CARAMEL

Après avoir vécu à Bruxelles, j’ai rejoint mon bien aimé à Marseille. Nous y retournons souvent et j’en profite pour faire un tour dans mes épiceries préférées: Anahit, temple des spécialités des pays de l’Est et d’Orient, ainsi que Saladin, magnifique boutique d’épices du monde, mais aussi de toutes sortes de noix, thés, fruits secs…Bon, c’est pas bio bio, mais on peut y trouver toutes sortes de dingueries olfactives.

Evidemment, je suis ressortie de là avec plein d’ingrédients qui me seront certainement d’une grande utilité, hum..un jour c’est sûr! (oui, j’ai un peu craqué!!). En tous cas, j’ai désormais en ma possession un paquet d’un kilo de pâte de dattes, que j’étais impatiente de travailler après avoir bavé devant une recette de « caramel de datte ». Testé, approuvé. OK. Mais bon, on en va pas en manger tous les jours, et il me reste un bon 800g de ce bloc. Que faire?!!? le laisser traîner sur une étagère jusqu’à ce qu’il ne sèche? Sacrilège. J’ai donc travaillé mes méninges et je me suis rappelée du « sticky toffee pudding ». Whaaat? KESAKO?

pâte de datte

L’année dernière dans le Vercors nous avions mangé chez « My little terroir« , un ptit restaurant situé à Villard de Lans. C’est hyper cosy et c’est tenu par un couple très sympathique: la patronne Marianica étant sarde, et le chef Mark Lawrence, completly british! on mélange tout ça en travaillant avec des produits du terroir (bleu du Vercors, viande bio de la ferme d’à coté…) et ça donne une cuisine simple, originale, fraîche et tout ça dans une ambiance bien conviviale. Arrivés au dessert je choisi ce « cake »qui n’avait aucune autre indication. L’hôtesse nous informe alors que si nous trouvons l’ingrédient mystère on aurait une récompense 🙂 Comme j’ai un palais extrêmement délicat (haha, je me la pète!! en fait j’ai eu surtout de la chance!) j’ai trouvé: la datte!

cake moule 2

Me revoilà un an plus tard, avec ce paquet de pâte de datte qui me supplie de ne pas l’oublier et je me souviens de ce gâteau anglais dense, assez sucré, intense en gourmandise.

Je me suis donc donné le défi de faire quelque chose qui y ferait penser, (attention, ce n’est pas du tout la même chose!) mais sans sucre à l’intérieur, ni matière animale: l’huile d’olive me paraissant logique (je trouve ça chouette de marier les ingrédients géographiquement) et les œufs étant à mon sens superflus, vu la belle purée de fruits obtenue pour cette préparation (purée de fruit ou légume = bon pouvoir liant).

poires

cannelle 2

Après quelques essais, j’ai trouvé un équilibre pas trop mal, avec des poires pour le coté fruité plus léger, et de la cannelle pour un peu de chaleur en bouche « et vu ce temps ma ptite dame, on en a bien besoin, de la chaleur! »

Donc oui, j’ai enlevé le sucre en poudre du gâteau mais j’ai fait un caramel pour l’accompagner. Ce n’est absolument pas logique, je sais. Mais mama mia ce que c’est bon!!

cake entier

Voilà, c’est ultra moelleux et légèrement humide, comme on aime. Un petit thé, un bon film et  voilà de quoi survivre à ce week end d’hiver morose.

Allez haut les coeurs, c’est bientôt le printemps!

Cake vegetal aux dattes et poires -vegan-.jpg

Imprimer ou télécharger la recette en cliquant ICI!

cake plateau 2

 

 

Publicités

SALADE D’ORANGE (un peu) COMME EN SICILE

Hey there! Ca fait des plombes que je n’ai rien publié…je donc profite des rayons de soleil précoces de ce mois de février pour sortir de mon hibernation: je suis de retour!!! En effet j’ai déménagé et je vis désormais dans la Drôme: là où ça sent bon la lavande, la tapenade et le chèvre chaud (ET LE VIN, OUI, LE VIN).

Résumé des épisodes précédents : j’étais dans le Vercors (où ça sentait plutôt la bouse vache) où j’ai passé une année superbe à cuisiner dans la neige. J’ai rencontré plein de passionnés, j’ai mangé beaucoup de ravioles et j’ai eu mon diplôme en cuisine du terroir  (pour en savoir plus sur cette formation, cliquer  ).

Après ça, ben je suis partie en voyage avec mon copain, plusieurs mois – Et non, on ne se refuse rien – et là, depuis quelques semaines, je suis installée -enfin…nous!- et j’ai une cuisinière!!Je peux vous dire qu’après 6 mois sans four c’est une renaissance.

Donc voilà, vous savez tout. Slurpy peut donc reprendre ses activités. (Et coucou aux nouveaux lecteurs!!)

oranges coupées en 2

Il y  a plusieurs années je suis partie en Sicile avec mon amie Johanna en mode sac à dos et couchsurfing (dormir gratos chez des gens sympa). On a galéré sous la pluie, on a visité des fouilles antiques, bu du café exquis et mangé des scamorzas fumées (genre de mozza mais plus ferme) à n’en plus finir. On a été frappées par le fait que tout les gens qu’on rencontrait avaient leur propre huile l’olive: un délice. On a eu la chance folle de tomber chez un hôte adorable, Enrico, qui nous a préparé dans sa petite cuisine un risotto aux asperges incroyable eeeet (j’y viens enfin) UNE SALADE D’ORANGE!! PS: je n’avais pas compris tout de suite qu’en fait, la cuisine était son métier : il est chef – mon anglais n’ était pas encore tout à fait au point haha!

épluchures

détail 2

Je n’aurai jamais pensé à manger des oranges en version salée. Quand il a apporté ça sur la table, je me suis dit « ah bon? » j’avais de l’appréhension mais à peine porté en bouche j’ai été séduite. C’était juteux, acidulé, frais. Dans mon souvenir c’était très simple, des oranges, l’huile d’olive incroyable, de la crème de balsamique et des jeunes oignons fins.

Jeudi au marché de ma nouvelle petite ville, je découvre avec bonheur le stand d’une productrice d’oranges siciliennes, et encore plus chouette, je vois que les oranges sanguines pointent le bout de leur nez. C’est donc l’occasion de vous présenter cette salade surprenante et vitaminée. Enrico m’avait dit plus tard qu’on pouvait ajouter du fenouil, des pistaches ou des amandes, et pourquoi pas des flocons de piment! j’ai fait avec ce que j’avais: des graines de tournesol, et en guise d’oignons que je n’avais point, de la ciboulette. Pour le fenouil, utilisez le coeur, plus tendre, moins filandreux: la saveur anisée se marie très bien avec l’agrume.

Voilà mes chèr(e)s, j’espère que cela vous réveillera les papilles engourdies par ce froid, et que le temps d’une entrée, vous voyagerez un peu vous aussi.

salade d'orange.jpg

fourchette.jpg

 

 

 

 

DES GNO GNO! DES KI KI! A LA PATATE DOUCE!(Gnocchis sauce potiron)

Dimanche. Neige. Dans le placard, un morceau de courge et une patate douce. Entre s’habiller et marcher dans le froid pour faire des courses et rester en jogging en cuisinant avec ce qu’on a; le choix est très rapide.  J’avais déjà réalisé des gnocchis mais jamais de patates douces…pourquoi ne pas essayer?

Une ptite sauce potiron avec une touche d’épices m’ont semblé pas « totalement déconnant » comme dit ma copine Camille quand elle est d’accord. Par chance il me restait une petite brique de crème végétale, trop cool! j’allais pouvoir faire quelque chose. C’est un de mes trucs préférés dans la cuisine : jongler avec les aliments qu’il reste, faire travailler ses méninges et expérimenter. Ca ne marche pas à tous les coups mais il y a parfois de bonnes trouvailles.

p1040589

En ce qui concerne l’élaboration des gnocchis: le mieux est d’avoir une purée bien sèche pour éviter d’ajouter trop de farine. Lorsque j’en avais réalisé avec des pommes de terre je les avais fait cuire avec la peau 1h à 180°C sur un lit de sel au four. Cette fois ci j’ai voulu aller « vite » et j’ai fait une cuisson vapeur, mais à vous de choisir la méthode que vous préférez (à l’eau c’est possible mais il faudra rajouter plus de farine).

Après avoir réduit les patates en purée je conseille de la laisser refroidir. Ainsi lorsque l’on rajoute l’oeuf il ne risque pas de cuire et de coaguler dans la purée qui serait trop chaude.

Pendant ce temps on peut lire un magazine, danser, se faire les ongles ou s’occuper du potiron par exemple, ah ben oui tiens le potiron.

La pâte à gnocchi doit être souple et tendre, non collante. Si elle colle il suffit de rajouter de la farine.

p1040593

Après avoir divisé la pâte en quatre boudins divisez la (les?) en morceaux de la taille des gnocchis.

Vous obtiendrez des petits rectangles. Après; soit on est perfectionniste, on a du temps, de la patience et on les roule en petites boules que l’on fait rouler en appuyant de haut en bas sur le dos d’une fourchette, soit on s’en fiche un peu et on prend les petits rectangles, on appuie dessus avec la fourchette et basta. C’est pas mal d’être à plusieurs pour les faire. Si vous avez des enfants, ça peut être un chouette atelier. Si vous avez des amis aussi.

p1040610

J’espère que vous apprécierez ce plat, bon appétit !

gnocchi-patate-douce

p1040615

TARTE AUX POMMES DE CRANEURS

Ben oui, j’en suis consciente: je ne vais pas vous balancer cette recette l’air de rien alors que l’on sait très bien qu’elle est carrément « m’as tu vu », cette tarte aux pommes.

En tous cas moi ça fait un moment que je la vois sur internet et qu’elle me fait de l’oeil. Bon il ne faut pas se leurrer, ça reste une simple tarte aux pommes. Le goût sera le même qu’une tarte moche. Moi j’ai craqué, j’ai voulu en faire trop et me la péter encore plus en colorant la pâte avec de la betterave. Si vous voulez une pâte « normale », une brisée classique sera très bien. (Petit rappel de la pâte brisée: moitié du poids de la farine(300g) en beurre(150g), pincée de sel et eau-et oeuf si ça vous chante).

p1040500

p1040521

Pour réaliser ce dessert, il suffit de découper les pommes en deux, de retirer le centre (enfin une utilité à la cuillère parisienne!) de trancher en fines tranches les fruits et de les plonger dans un bol d’eau citronnée pour garder la chair blanche.

Afin de ramollir les pommes pour les rouler facilement, il faut les faire cuire dans cette eau (on va pas la jeter). Une minute après ébullition et elles devraient être assez molles, sinon prolonger jusqu’à bonne consistance. Une autre méthode existe: couper les pommes, les disposer dans une assiette et les mettre au micro onde pendant deux minutes (pour les adeptes du « j’ai pas le temps/je sais le micro onde c’est mal mais c’est pratique »).

Je conseille de former toutes les roses à la fois, et pas au fur et à mesure que l’on garni le fond. Cela permet de se rendre compte si l’on a assez préparé de pommes ou si l’on va devoir recuire des pommes et finalement utiliser la deuxième méthode (LE MAL) micro onde pour rattraper le coup!

p1040534

Comme sur la photo, on aligne ses demi lunes en rang d’oignon, et on roule de gauche à droite pour les droitiers  en essayant de maintenir le tout, et voilà! Elle est pas belle cette première rose en pomme?!

p1040526

Bon. c’était aussi simple que ça. Maintenant ça va être succès garanti chez mamie, belle maman, copines « girly », et fans de rose…merci qui? merci Slurpy!

p1040554

tarte-pomme

p1040557

 

 

SALADE LENTILLES/ BETTERAVE/ FETA

C’est une salade d’hiver fraîche et colorée, tout ce que j’aime.

Je n’en avais pas fait depuis l’année dernière. On pouvait à cette époque déjà déjeuner sur notre balcon marseillais ensoleillé. Aujourd’hui le décor a bien changé, il faut dire que cela fait un mois que le jardin est blanc. Que les arbres sont blancs, le ciel aussi souvent. D’où l’envie de couleur dans l’assiette! je n’ai pas trouvé de betteraves crues au marché, le petit producteur ne se déplaçant pas sur nos plateaux quand il neige. J’ai donc opté cette fois pour des betteraves déjà cuites.

p1040285

p1040274

La lentille, c’est vraiment une alliée idéale, hiver comme été. Cette légumineuse a sa place dans mon garde manger, et sait toujours me dépanner lorsque je suis à court d’inspiration et de provisions.

Voilà, finalement rien de bien compliqué pour cette salade qui, j’espère, ravira yeux et papilles!

snickerdoddle

p1040284

 

POIRES AU SIROP D’HIVER

J’ai craqué pour des poires d’un petit producteur de la Drôme qui a de super fruits et légumes il y a quelques jours au marché.

J’en ai gardé à croquer, et j’en ai choisi des petites spécialement pour les préparer en sirop.

p1040001

L’amoureux n’ayant pas trop le réflexe « fruit », c’est l’occas d’en avoir sous la main déjà épluchés, et ça marche!à peine disposés dans l’assiette pour la photo, il en a chipé deux. Puis tout simplement, on a des poires trop bonnes prêtes à être utilisées dans des pâtisseries ou à ajouter à un yaourt pour un dessert simple OU DU CHOCOLAT FONDU pour un dessert FAT gourmand.

p10400591

J’ai ajouté à mon sirop ce que j’avais sous la main c’est à dire plus grand chose! sinon j’aurai adoré plonger une ou deux graines de cardamome ou une belle tranche de gingembre. Thé, épices, citron, tout peut y passer (deux ou trois arômes à la fois me paraissent raisonnable).

Recette ultra facile et rapide, en gros il faut juste éplucher les poires, les plonger dans un sirop parfumé et vingt minutes plus tard vous avez un bocal entier plus du rab pour pouvoir en déguster tout de suite. Ca n’a tellement rien à voir avec les poires en boîte!

p1040073

La fiche recette arrive demain 😉

SNICKERDOODLE (biscuits cannelle délicieux)

Halte là, amateur de cannelle, ceci est pour toi !

Voici le Snickerdooddle. Apparemment c’est un biscuit populaire en Amérique mais qui est allemand à l’origine. Il est rond, doré, croustillant, avec un goût de « reviens y » (je ne fais que citer mes copines cobayes) parfait pour faire trempette dans le café. Petite mise en garde, ces petits trucs ronds sont totalement addictifs.

p1030945p1030890

En gros ça peut faire penser à une pâte à cookies, qu’il faut diviser en boulettes, que l’on roule dans un sucre parfumé à la cannelle. En cuisant, le biscuit s’étale, et le sucre caramélise légèrement: tuerie.

p1030932

A la sortie du four, ils seront délicieusement « crousti-moelleux », et le lendemain, « super crousti », mais toujours aussi bons. 

p1030917

C’est mon amie Johanna qui m’a fait découvrir ce plaisir hivernal. Nous habitions encore à Bruxelles toutes les deux. J’aimais la retrouver autour d’un bon thé à papoter en écoutant un vinyle bien au chaud alors que dehors tout était gris et pluvieux. A présent elle est repartie dans son Allemagne natale et ces petits moments me manquent!

C’est précisément là que tu te dis que les plaisirs gustatifs constituent de vrais souvenirs gravés à jamais. Croquer un biscuit, fermer les yeux et voyager dans le temps: magique 🙂

Bonne dégustation!

snickerdoddle

p1030924

CAKE ORANGE AMANDE

Deux caisses d’oranges corses. Vingt huit kilos de vitamine C. C’est ce que j’ai découvert l’autre jour en rentrant. Surprise ! « j’avais mal compris, je pensais qu’on n’en avait commandé qu’une ! » me dit l’amoureux confus.Et oui, à la montagne, on se fait livrer par des producteurs ou des revendeurs des caisses de pommes, de patates, de noix… Là c’était le tour des oranges. Alléééé c’est parti pour des jus à gogo. C’est l’hiver me direz vous: Welcome home petit fruit coloré!

Puis finalement ça tombe bien, j’avais ce dessert humide à souhait en tête depuis un petit moment. Alors je l’annonce tout de suite, c’est un peu chelou, on utilise l’orange entière. Oui, entière ! Elle est cuite au préalable afin d’ôter l’amertume de l’écorce. C’est d’ailleurs le petit bémol car c’est un peu long, (1h à 1h30, elle doit être tout molle) mais en revanche le parfum qui se dégage dans la maison est exquis.

p1030741

C’est un gâteau super simple à réaliser qui ne nécessite en gros que quatre ingrédients :orange/amande/œufs/sucre. Le reste c’est des gadgets pas forcément obligatoires. (J’ai décidé d’ajouter un peu de farine de maïs car je n’avais pas assez d’amandes)-PS: j’ai eu des retours  d’amis: sans farine c’est super aussi, juste un peu plus humide. Au niveau des épices, là j’avais encore des épices à Speculoos, ça marche bien avec l’orange, mais allez y: cardamome, cannelle, anis, gingembre, il y a moyen de se faire plaisir !

p1030748-2

Je n’ai pas indiqué de recette pour le glaçage, c’est juste du mascarpone sucré avec une demi orange mixée, saupoudré de graines de pavot et garni de suprêmes (quartiers d’oranges sans la peau). Un bon glaçage au sucre glace/citron fera aussi bien l’affaire (ou pas) comme on veut en fait!

p1030769

 

p1030780p1030791

Allez y, impressionnez vos convives allergiques avec ce gâteau sans produit laitiers et sans gluten !

Non mais sérieusement, il est un peu magique non?qui l’eu cru ?

gateau-orange-amande

p1030807

CONFITURE DE CYNOR…

Les premiers gels ont eu lieu, les fruits des rosiers sauvages sont prêts, bien souples sous les doigts, crémeux à souhait: c’est la saison parfaite pour ramasser des  Cynorodons. Cynorrodons. CYNORRHONDONS.

C’est aussi pénible à écrire qu’à ramasser, mais ça vaut le détour. Kesako le cynorrhodon(allé encore une fois!)? Mais oui, tu sais, le fruit de l’églantier, plein de vitamines et de tanin, rempli de poils et de graines; le gratte cul quoi!

Quoi de plus agréable que la cueillette sauvage pour faire des confitures pas chères et goûteuses!

Bon, je ne vais pas mentir, ça a été assez laborieux.

cynoro

1/ Il a fallu recruter l’amoureux pour marcher dans les bois/ s’écorcher les doigts/se tacher/se perdre et porter le sachet de baies

2/ A vue de nez,enfin, à coup de balancier improvisé avec des sacs de farines, nous avons ceuilli 2 kilos, que j’ai rincé à l’eau vinaigrée, et fait bouillir pendant 20 minutes en écumant régulièrement.

3/ Un bon coup de mixer pour broyer tout ça, et vive le presse purée à l’ancienne (trouvé en brocante) et l’huile de coude!j’ai mouliné mouliné afin de récupérer la purée des fruits écrasés. J’ai même fait une repasse avec un peu d’eau pour être sûre de ne rien laisser car les grains étaient encore bien chargés en purée.

4/Le calcul c’est ça: pour 1kg, compter 600g de sucre à ajouter à la purée. Laisser mijoter 20-30min. C’est une confiture qui reste assez liquide, mais qui tient sur la tartine.

Au bout d’une demi heure, ma confiture était prête, je n’ai que 4pots!(et les doigts en feu) mais quel délice…cynor

SPECULOOS TIME (sors ton beurre du frigo)

Une des choses que j’aime l’hiver, c’est me réchauffer emmitouflée dans un bon poncho en laine (« Mais, Monsieur Ouille!pas avec votre pOncho! »/pardon, ça sort tout seul)- en trempant pleeeein de speculoos  dans un thé chaud.

Le piquant des épices et la rondeur du beurre, ajoutés au croquant du biscuit, hum.

En cette période de fin d’année, j’ai décidé de partager ce petit plaisir avec mes proches, en glissant dans mes pochettes cadeaux quelques unes de ces spécialités belges.

cadeau

p1030317

speculoos