TARTINADE AUX TOMATES SÉCHÉES (pois chiches et noix)

Je ne sais pas vous mais moi en ces débuts de printemps timide, j’ai des envies de petits trucs à grignoter, du genre apéro dînatoire. Et ouais, c’est bon quoi: les potées et les gratins réconfortants, vous nous avez fait du bien (et ça continue) mais là,  il va falloir songer à passer à un peu plus de funky dans l’assiette!

ingrédients.jpg

Bien sûr avec des légumes grillés, en accompagnement de salades ou tout simplement sur du pain j’adore le houmous, et j’avoue que je reste un peu butée sur le classique « pois chiche/ tahini »…Mais en fait le pois chiche est une légumineuse magique qui se marie avec tant de choses (sucrées comme salé) qu’il est dommage de ne pas le travailler un peu plus afin de varier les plaisirs.

tremper

tomates zoom.jpg

Ce mardi j’ai goûté au marché à plein de tartinades végétales, délicieuses et super originales. J’ai failli craquer pour un mélange aux cœurs d’artichauts  lorsque le gentil monsieur m’a annoncé le prix du petit bocal: presque 10€! Et bien, j’ai fait ma radine laissé le bocal aux touristes, et je suis partie faire mes expériences dans ma cuisine où des pois chiches et quelques tomates séchées attendaient sagement de passer à la casserole.

bol et tartines.jpg

Verdict après une nuit de trempage, une cuisson et un tour de mixeur: l’homme a adoré sur le bord de l’assiette, comme un condiment, et puis en tartines à l’occasion d’un ptit creux.  Moi aussi j’ai été séduite par cette pâte à la jolie couleur, simplissime à réaliser, goûteuse et annonciatrice de joyeux pique-niques!

tartinade tomates print.jpg

Pour imprimer ou télécharger la recette cliquer ICI !!

 

reste.jpg

Publicités

« BROWNIE » CHOCOLAT HARICOT ROUGE

N’ayez crainte, je met bien le mot « brownie » entre guillemets car OK, ce n’en n’est pas un. (Je parle pour les puristes). Mais franchement, dans le genre « fort en chocolat », fondant, bluffant et PAS CHER, il est vraiment pas mal.

brownie dans moule

plat trous

Je le concède, ajouter des haricots rouges dans un gâteau ne fait pas saliver. Pourtant, les japonais l’utilisent énormément dans leurs desserts! Certes ce n’est pas tout à fait le même: il s’appelle le Hazuki et il est un peu plus petit, mais bon, ça reste une légumineuse, on va pas chipoter et on va rester local.

J’aime proposer des recettes accessibles, avec un maximum d’ingrédients de tous les jours, que l’on a dans le placard ou chez l’épicier du coin ouvert le dimanche. (Je connais ces moments de frustrations où tu baves devant une recette et que tu n’as pas LA fève tonka, LE tofu soyeux, ou le truc à la mode que personne ne doit avoir jamais vu, ah oui LE YUZU héhé). Bon, ça arrivera peut être, mais pour le moment restons simples.

mains

Revenons à notre haricot. Pour ceux qui ne connaissent pas en sucré, vous allez être étonnés. J’en ai goûté juste « confit » au sucre avec de la vanille et du rhum, et bien c’était suuuper bon. un petit coté crème de marron, si si je vous jure!!

Ici c’est donc en mode brownie que je l’ai tourné. En bonne flemmarde, j’ai acheté des haricots en boîte. Pour les gourmands pressés, sachez que de cette manière, cette recette est réalisable en 10 minutes chrono. En effet, il suffit juste de tout mixer et de mettre en moule: easy.

Amusez vous à le faire goûter et demandez ce qu’il contient…j’adore voir la tête des gens quand j’annonce qu’il ne contient ni oeuf, ni beurre, ni farine de blé: SURPRISE c’est du haricoooot!

ingrédients

brownie.png

moule 2