BARRES MARBRÉES AUX DEUX CHOCOLATS ET CACAHUÈTES

On l’appelle chez nous « Dakatine », certainement parce qu’à la Réunion on trouve principalement du beurre de cacahuète de cette marque affichant un blondinet croquant joyeusement dans une tartine. Ma mère nous a appris à nous en régaler en « poulet Dakatine »; rappelant le plat africain « mafé », en « rougail Dakatine », qui accompagne le cari -plat traditionnel réunionnais- à merveille (voir la magnifique recette d’Ophélie’s Kitchen book) mais surtout pour la gourmande sucrée que je suis: sur une tranche de pain, arrosé de miel: OH LORD!!

coutal.jpg

Et c’est encore meilleur avec du pain grillé: le contraste entre le craquant du pain chaud, qui fait fondre le miel qui dégouline sur l’onctueux beurre de cacahuète légèrement salé est une véritable tuerie gustative.  Je suis surprise d’être souvent la seule à connaître ce délice, et je vous invite à essayer (on dit merci Patricia!). Bien-sûr il est possible de faire la même chose avec de la pâte à tartiner car, oui le mélange chocolat cacahuète: c’est LE DEMON une valeur sûre.

choco ok.jpg

splash.jpg

Les américains l’ont bien compris et nous connaissons tous ces billes/ barres/ coupettes qui nous tentent souvent alors qu’on sait bien que c’est du pur Monsanto. Et bien on va faire les américains nous aussi et on va faire nos propres barres trop bonnes super faciles et super la classe « que ouais c’est moi qui l’a fait comme dans les magazines « . Par contre c’est pas super healthy (oh shit!) mais qui a dit qu’on voulait grignoter un truc sain? d’ailleurs, là on va arrêter de se voiler la face: on parle bien d’arachides et de chocolat: pas de place pour le « plaisir coupable » ou « petit écart » c’est FAT, c’est sucré, et c’est ça qui est BON!!!

cuileere 2.jpg

choco last.jpg

PS: Et puis s’il vous en reste si vous avez envie de faire un petit cadeau, enrobé d’un petit papier et d’une cordelette, effet « Oooh waou » assuré avec les copains!

chocolat texte.jpg

Pour télécharger ou imprimer la recette c’est par ici!

barre 2.jpg

Ah puis rien à voir mais en parlant d’ « effet » et d’Amérique, ça me fait penser à Stella alors voilà pour vous un petit morceau, histoire de bien démarrer la semaine :

Publicités

PATES DE TOURNESOL (version salée et version sucrée, pas de jaloux!)

Aaaaah! le voilà enfin  🙂 voui voui le printemps, avec ses primevères, ses jonquilles et les apéros dehors! Hier matin, première balade en vélo de l’année en petit pull: trooop bon.

P1040765

En ce moment à l’AFRAT nous sommes en plein module de cuisine « alternative », c’est à dire alternative à la viande, aux allergènes, à la cuisine « traditionnelle » en gros. C’est génial, on apprend des combinaisons toutes simples, on expérimente, on goûte, on s’étonne. Nous avons eu un débat sur le nom « alternatif »; en effet, l’étiquette peut rendre certains non curieux réticents. Quoi qu’il en soit, j’apprend beaucoup et je suis ravie de pouvoir m’amuser avec des farines et des plantes que je ne connaissais pas.

J’ai par exemple appris qu’il fallait toujours rincer ses noix/graines et surtout si possible les faire tremper pour qu’elles soient encore meilleures pour notre organisme. Petite explication: »Les oléagineux (plantes qui contiennent des fruits ou graines riches en matières grasses, comme les amandes, les noix, les graines de tournesol et de sésame etc…) contiennent un inhibiteur d’enzyme qui empêche leur bonne digestion. Lorsqu’on les fait tremper, le processus de germination commence et ce problème disparaît lorsque ce processus est enclenché. Il augmente aussi la quantité de vitamines ( C, B et les carotènes, entre autres) présentes dans le fruit et le pouvoir d’assimilation des minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, etc.) » (propos tirés du blog Manger du bon manger ).

Revenons à nos pâquerettes. La recette, enfin, LES recettes!

La graine de tournesol, d’habitude je la mange en accompagnement, parsemée sur mes salades, ou ajoutée dans un granola, mais jamais en tant qu’élément principal. Et bien les copains, il est temps de changer d’habitude. Cette petite graine peu souvent valorisée est peu chère par rapport à d’autres oléagineux et il y a moyen de faire plein de choses avec.

En version salée, j’ai décidé de  l’oublier la tremper toute une nuit et de la mixer avec un filet de citron et d’huile d’olive, ornée d’oignons frais pour en faire une tartinade crue super fraîche et nourrissante.

P1040768

Coté sucré, j’ai opté pour une pâte à tartiner (pas très sucrée pour le coup, à vous d’en rajouter si besoin) qui me fait vraiment penser quelque chose du genre « beurre de cacahuète » ou presque à du praliné, hyper gourmande avec du miel et une touche de cannelle, bien crémeuse , parfaite pour le petit déjeuner.

P1040792

NB: les doses sont assez petites,  j’ai pu remplir des petits pots comme sur les photos. Cela vous permettra de voir si vous aimez dans un premier temps.

A vous d’essayer! j’espère que cela vous plaira 🙂

tournesol

P1040787.JPG

 

 

 

 

PUDDING LE PLUS SIMPLE DU MONDE

Heeey je lis dans vos pensées, je lis et je vois la grimace qui dit « bof ». Je le sais car moi aussi j’ai eu ce préjugé avant de réessayer. Je me traînais ça depuis le fameux voyage en Angleterre de 3ème, où un camarade avait décrété que c’était « dégueu »alors on s’était tous mis d’accord avec lui pour être cool. C’est pour dire. Mais voilà il y a un âge où on regoûte, un âge où on aime les trucs d’adultes, et le pudding. Et bonne nouvelle le pudding, ça peut être bon (du moins cette version). PS pour mes amis belges: je sais, vous dites « Bodding » et j’ai toujours trouvé ça bizarre!

pudding 1

Gros plus ça ne coûte rien, et pour ma part, ça m’a permis de me débarrasser des croûtons qui traînaient au fond de mon sac à pain. Car oui, j’ai un sac à pain offert par mamie, « comme ça je peux garder mon pain plus longtemps ». Mais en fait quand il est trop sec, je le laisse dedans et petit à petit, il se rempli de pain rassi que j’accumule jusqu’à débordement. Je me dis toujours « je les garde pour les oiseaux », puis généralement ça termine à la poubelle.

FINI tout ça, j’ai trouvé cette solution pour ne pas gaspiller (et pour avoir quelque chose à petit déjeuner pour le lendemain quand il n’y a plus rien).

P_20170312_134200

Ici c’est une recette très minimaliste, avec juste du lait et un peu de sucre, et puis en bonus ce que l’on a dans le placard. (Pour ma part j’en ai fait un à la vanille et un autre au raisins secs, -oui, j’avais beaucoup de pain – j’ai voulu quelque chose de très simple mais on peut se lâcher avec des fruits, des noix, des fonds de muesli, du chocolat…).

Bien-sûr, à la place du lait de vache, lait d’amande ou autre sont les bienvenus.

P1040188

Au niveau de la texture, je dirai qu’on est assez proche du flan pâtissier, et au goût ça peut y faire penser aussi…ou plutôt gâteau de riz peut être. (OK les deux n’ont pas du tout le même goût je sais). En tous cas moi je trouve ça pas mal du tout pour du pain sec et du lait! Le matin nature ou avec une lichette de confiture: au top.  Arrosé de sirop d’érable : mmmh delicious…

J’ai même converti l’homme plein de préjugés (lui aussi) qui, lors de la confection regardait le pain trempé que je malaxais avec dégoût : « Ah mais c’est quoi ce truc? ». Ouais ouais, par contre la deuxième tranche que tu piques discrètement, pas si mal hein?héhé.

pudding